Et la vie continue !

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi les dernières nouvelles, le LEØ est de nouveau menacé, toutes les infos sont ICI.

On ne se laisse pas abattre et on continue de se projeter dans l’avenir :

Aussi, nous avons reçu l’aggrément pour acceuillir deux personnes en service civique. Pour retrouver les annonces c’est par LA. Deux missions sont proposées une de 6 mois et une d’un an. N’hésitez pas à partager autour de vous !

Puis notre demande de soutien a débouché sur une nouvelle pétition pour interpeler les élu.es, vous pouvez la trouver ici : https://agir.greenvoice.fr/p/leomenace, elle va nous servir soit à appuyer nos demandes soit à gagner un peu de temps. Partagez là au maximum !

Pendant ce temps, à l’assemblée, c’est la dernière journée de discussion sur la nouvelle loi sur le droit au logement : si le projet semble s’être adoucit pour les locataires en difficultés, elle s’aggrave pour les squats. Concrètement ce sont des centaines (milliers) de personnes sans abris et d’innombrables collectifs et associations qui vont être simplement criminalisé.es. Le squat est une réaction face à une société qui préfère enfermer du vide pour fabriquer de l’argent et laisser des gens crever dehors. Il est le dernier rempart à la précarité et permet aux populations les plus exclues de survivre. De quel monde voulons-nous pour demain ? RDV devant l’assemblée pour soutenir le DAL, ou a minima partagez et signez cette pétition !

Et malgré tout, la vie continue :

Adrien, a refait des fournées de pain solidaires avec en prim’ cette fois une expérimentation de naans. Le tout est parti en maraude, même si on en mangé un peu !

Les compotes et confitures s’enchainent sur le poêle, elles servent aux petits déjeuners de solidarité migrants wilson : le collectif a besoin de renforts : maraudes, cuisine, collectes, rejoignez-les !

Nous avons reçu une seconde collecte de la LOUVE que nous remercions chaleureusement ! Si vous aussi vous voulez nous aider, vous pouvez collecter lait maternisé, petits pots et couches pour nos distributions solidaires !

Réception également d’un grand lot de produits de la part des Hotels solidaires. Chaussons, produits d’hygiène, vêtements… allier recyclage et solidarité, on adore ! Ainsi en complétant avec les dons de Oh my cream nous avons pu confectionner des kits pour faire des cadeaux aux femmes qui vont participer aux 15 jours d’ateliers prévus en Décembre, des kits pour des personnes en EPHAD, des dons pour d’autres squats et un autre pour le Panier solidaire de Stains.

On vous quitte avec l’agenda :

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h puis maraude.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau (nous ne prenons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femme enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papeterie…

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Et toujours la boîte à livres ouverte 7/7j et 24/24h

Le LEØ de nouveau menacé !

Dans un contexte de crise économique intense, de montée du racisme et de la violence systémique d’état, les lieux refuges sont de plus en plus menacés alors qu’ils sont souvent le dernier rempart protecteur pour les personnes les plus précarisées. Ils sont aussi des lieux d’expérimentation de modes de vie plus résilients et en accord avec les problématiques écologiques.

Alors que le désert de travailleur.ses sociales s’approche du néant en Seine Saint Denis ( et partout en France ?), quand on trouve à grandes peines une place d’hébergement pour une famille, on galère pour trouver un.e professionnel.le pour faire l’orientation.

Alors que ces mêmes places d’hébergement se font de plus en plus rares, nous devons nous tourner vers l’hébergement solidaire pour sortir les familles de la rue.

Alors que les distributions d’aide alimentaire tiennent essentiellement par le réseau d’assos bénévoles.

Alors que l’état met de plus en plus la pression sur les personnes réfugiées, (article du Monde) et prépare de nouvelles restrictions racistes et inhumaines pour le début d’année.

Alors que le scandale du naufrage et la mort de 27 personnes dans la manche semble peu émouvoir et que l’état ne semble pas pressé de donner plus de moyens pour protéger des vies ( article d’infos migrants).

Alors que dans ce même temps nous nous interrogeons profondément sur le rôle que vont jouer les structures d’aides institutionnelles dans la protection des personnes réfugiées. Si il y a une assignation à domicile et un recours à l’enfermement en CRA de façon systématique pour les personnes sous OQTF : les hotels sociaux vont-ils devenir des lieux de fichage et de rafles ?

Alors que l’état discute en ce moment même du projet de criminalisation du squat et organise la précarisation de masse en mettant en place un système d’expulsion des logements en cas d’impayés. Cela même au coeur d’une période de crise sévère, le tout en s’appuyant sur des faits divers biaisés car, selon l’inssee la grande majorité des propriétaires de logements sont en réalité des spéculateurs multipropriétaires (pétition en ligne sur Change.org et site de l’Insee).

Alors que les violences étatiques et institutionnalisées sont de plus en plus décomplexées et impunies, et ne font qu’encourager la transphobie et le racisme… On recense cette année au 18 novembre 2022 411 personnes trans et/ou non-binaires mortes, dont 327 assassinées (c’est 9,6% de plus que l’an dernier). La transphobie tue tous les jours dans le monde : éduquons-nous et soutenons les collectifs : le FLIRT (Front Transfem), OUTrans, XYMedia, Acceptess-T.

Alors que les luttes écologiques sont de plus en plus durement réprimées au moment même où les catastophes climatiques s’enchainent (article de Bastamag sur les mégabassines).

Nous arrivons au bout de l’échéance que la justice nous avait accordé. En effet à partir du 1er avril 2023 nous serons expulsables des locaux de Pantin alors même que le projet d’écoquartier ne débutera sûrement pas avant plusieurs années sur la parcelle que nous occupons. A ce jour, même si nous avons été approchés par quelques élu.es, aucune proposition n’a abouti et nous sommes très inquiet.es pour la suite.

Les collectivités locales appellent à la réduction des déchets, mettent en avant les enjeux écologiques, prônent la solidarité et l’inclusivité mais ne soutiennent pas les lieux qui agissent vraiment en refusant le greenwashing et le marketing solidaire de façade.

Alors une fois encore, nous devons compter sur vous !

Si vous souhaitez que le LEØ survive, nous vous invitons à déplacer des montagnes : écrire à TOUS.TES les élu.es suivant.es (sans oublier de nous mettre en copie leo@lamachine.org), partager cet article en masse et témoigner votre soutien par tous les moyens possibles pour qu’ensemble nous puissions trouver une solution perenne pour nos activités.

Mairie de Noisy-le-sec : maire@noisylesec.fr

Mairie de Pantin : formulaire de contact

Est ensemble : Patrick.LASCOUX@est-ensemble.fr

Nos députés : permanence.lachaud@assemblee-nationale.fr et aurelie.trouve@assemblee-nationale.fr

Pour mesurer un peu notre champ d’action voilà en image le bilan des 3 ans et demi passés à Pantin.

On compte sur vous !

Que se passe t’il au LEØ ?

Beaucoup de mouvement et d’activité, peu visibles certes mais bouillonnants depuis la rentrée, voilà donc les nouvelles !

Déjà, nous avons acceulli le tout dernier bébé du LEØ, bienvenu à toi E. !!

Puis nous avons reçu de nombreux dons nous permettant de garnir les colis avec de belles choses :

Merci à La vie claire et la Louve pour leurs collectes solidaires !

Merci à Rêvons la culture pour leurs dons réguliers de superbes couvertures bébé :

Merci à Oh my cream pour leurs dons réguliers de produits d’hygiène et de soin. Merci à James et ses mollets pour la récup’ en vélo jusqu’à Ris Orangis !!!

Et les activités quotidiennes se poursuivent, récupérations alimentaires, collectes, tri et distribution…

Ici préparation de petits sachets pour la distribution : quinoa et pois cassés bios. Et transformations de fruits/légumes abimés : colis de tomates pour l’hiver et compotes pour les petits déjeuners de Solidarité Migrants Wilson.

Tri et rangement de l’atelier couture :

Entretien et agrémentation de la cour (quasi sans arrosage !!)

Fabrication d’une bibliothèque pour les enfants de passage :

Préparation de dons pour d’autres lieux solidaires : manteaux, denrées alimentaires, produits d’hygiène et de soin.

Tri, nettoyage et stérilisation des biberons :

Rotation des stocks enfants (retrait des vêtements été) et opération tri des chaussettes avec la fabrication d’une règle !

Reception et distribution des commandes collectives de vin, riz et café bio :

De nombreux accompagnements et mises à l’abri également, en cette rentrée.

Et nous accueillons Tatiana en stage pour 3 semaines !

Nous relayons cette tribune de l’alliance transfeministe qui fait suite aux attaques à destination du planning familial cet été :

« Tribune : Pour une alliance féministe et trans

Suite à la publication par le Planning Familial d’une affiche à destination des hommes trans dans le cadre de leurs grossesses, des militantes s’opposant aux droits des personnes trans au nom du féminisme signaient ce 22 août, une lettre ouverte adressée à la Première ministre, Élisabeth Borne, dans l’hebdomadaire Marianne.

Nous, féministes, refusons cette instrumentalisation des droits des femmes, luttons contre toute opposition entre féminisme et luttes trans et condamnons sans appel ces discours s’inscrivant dans une offensive réactionnaire.

*

L’utilisation d’arguments fallacieux

Les militant·es anti-trans dénoncent une essentialisation des femmes de la part d’un prétendu « transactivisme », tout en réduisant les femmes à leurs simples organes génitaux. Cette définition contredit la majorité des écrits féministes produits depuis les années 1960. On ne naît pas femme, on le devient. De même, ce que l’on désigne comme le sexe recouvre un ensemble de facteurs qui dépasse la binarité imposée depuis des siècles.

Être une femme ne découle pas de la seule assignation sexuée, mais d’une exploitation qui prend plusieurs formes : économique, domestique, sexuelle. Ainsi, contrairement à ce que prétendent les militant·es anti-trans, les femmes trans sont aussi exposées à ces exploitations et aux violences sexistes et sexuelles. Il n’y a pas de condition universelle de “la femme” mais un ensemble d’expériences diverses selon les positions sociales de chacune.

En faisant reposer leur argumentaire sur la méconnaissance du grand public des luttes et vécus des personnes trans, les militant·es anti-trans diabolisent les parcours de transition. Iels font preuve d’une malhonnêteté intellectuelle jouant notamment sur la peur vis-à-vis des enfants trans. La dysphorie de genre deviendrait alors un trouble mental, les opérations, des mutilations, et le soutien du personnel médical et de la communauté trans, des thérapies de conversion. Comme lors du mariage pour tous, la protection des enfants devient un faux-nez derrière lequel iels se cachent pour peser dans le débat public contre les personnes trans. 

*

Les droits trans sont indissociables des droits des femmes

La période politique actuelle voit un violent retour de bâton s’abattre sur les droits des femmes, alors que le gouvernement français maintient en poste des ministres accusés de viols. Ailleurs dans le monde, le droit à l’avortement est bafoué, en Pologne et aux États-Unis notamment. Avec 89 député·es RN à l’Assemblée nationale, nous ne sommes pas exempts d’une attaque d’une telle ampleur. Il est plus que jamais important de ne pas se tromper de combat.

Aux États-Unis, l’attaque sur le droit à l’avortement a été précédée par de nombreuses lois anti-trans : dans l’Ohio, la loi Save Women’s Sports Act prévoit qu’en cas de doute sur le sexe d’une élève, celle-ci doit subir un examen intrusif pour prouver son sexe. Dans tous ces cas, il s’agit d’une attaque sur le droit des personnes à disposer de leur corps. L’arrivée d’attaques similaires contre les personnes trans en France nous laisse présager un sort semblable à celui des États-Unis. 

La vision essentialiste des femmes que promeuvent les militant·es anti-trans est partagée par les théoricien·nes réactionnaires et les masculinistes. Il n’y a pas de surprise à ce que ces deux groupes aient coopéré et que l’extrême droite soit le premier relais des publications anti-trans.

*

Quelles perspectives pour les mouvements féministes et trans ?

Peu importe que les transitions paraissent incompréhensibles ou abstraites, les personnes trans ne sont pas un exercice de pensée destiné à interroger ce qui définit les rôles masculins et féminins.

La situation politique actuelle oblige le mouvement féministe à se positionner en soutien des revendications des personnes trans. Assister sans prendre parti n’est pas une option. Ne pas se revendiquer anti-trans ne suffit pas, il faut activement exiger avec les trans et avec les féministes, l’émancipation trans.

Nous revendiquons l’autonomie des parcours de transition, la simplification de l’accès aux procédures administratives, la formation du personnel de santé, l’accès aux soins de transition et le remboursement intégral. 

Nous demandons l’ouverture réelle de la PMA aux personnes trans et la facilitation de la filiation administrative pour les parents trans. 

Nous appelons à un soutien massif aux associations venant en aide aux personnes trans et à une hausse des subventions pour garantir la pérennité de leurs actions.

Nous défendons une approche matérialiste des questions trans, c’est-à-dire qui ne soit pas empêtrée dans une approche essentialiste de la féminité, se basant sur les expériences des personnes trans et non sur ce qu’en fantasment les réactionnaires.

Nous réclamons de la part de la presse et des médias qu’ils prennent leur responsabilité dans la manière dont ils ont de représenter et de diffuser les discours sur les personnes trans.

Nous exigeons un soutien clair, économique et institutionnel des acteurs politiques aux personnes trans et à leurs droits.

Nous nous dressons contre l’instrumentalisation par intérêt anti-trans des parcours des lesbiennes et des personnes qui ont détransitionné.

Nous nous opposons à la discorde que certain·es essayent de pousser entre féminisme et droits trans.

Nous appelons au soutien actif de toutes les forces se revendiquant du féminisme envers les personnes trans. « 

On vous quitte avec l’agenda :

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h puis maraude.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau (nous ne prenons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femme enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papeterie…

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Et toujours la boîte à livres ouverte 7/7j et 24/24h

Pendant ce temps, certains se reposent :

A très vite !

Retour sur l’été et la rentrée des luttes !

Les vacances ont été bien chargées malgré une courte fermeture au public :

Nous avons proposé une après midi jeux/détente/goûter aux familles que nous accompagnons, occasion pour elles de sortir des petites chambres d’hôtel et de passer du temps dehors avec les enfants et pour nous de les rencontrer en dehors des distributions. Papotages, rires, galipettes ont rytmé la journée sur fond de musique et de délices sucrés.

Atelier de fabrication de savons pour Entraides citoyennes. La demande était claire : comment donner aux personnes précarisées des produits d’hygène de qualité, sains, bio, sans trop d’emballage, écolo et pas trop cher ? La réponse : du savon fait maison à l’huile d’olive et des sachets en tissus réalisés par notre couturière en cheffe, Stephanie. C’est un test, nous verrons par la suite si cela est judicieux, dans tous les cas nous avons passé un très bon moment.

Le four à pain a bien chauffé avec les fournées solidaires qui complètent les distributions alimentaires.

Les distributions de colis alimentaires et vestimentaires ont continué tout l’été, nous avons même improvisé un atelier « serre-tête licorne » !

On a pris le relais lors de manque pour les maraudes avec pas mal de distribution sur les campements Pantinois. Metzo qui a fait son stage récemment avec nous et Dabo ont entrepris d’aller à Bastille régulièrement pour aider leur camades mineurs avec des dons de nourriture.

Enfin nous avons monté un cours de démontage de palette, ici G. qui a passé sa ceinture noire.

Les animaux, eux ont survécus à la canicule en dormant le plus possible…

L’été se termine doucement et les luttes reprennent voici quelques actions à mener pour une rentrée millitante et solidaire !

Le Malaqueen, centre social autogéré ouvert depuis 1 an et demie dans le sud de Paris est menacé d’expulsion à partir de Lundi.

Lazard group, un géant de l’immobilier d’entreprise, veut raser l’immeuble en état impeccable pour refaire une tour de bureaux… C’est ainsi qu’un lieu important de la vie de quartier et 40 personnes, familles et enfants se retrouvent à la rue pour des bureaux dont on sait aujourd’hui qu’ils n’ont plus d’utilité. C’est le Figaro qui l’écrivait en 2014 : « 52,8 millions de mètres carrés de bureaux vides en Ile-de-France » ( et ca, c’était avant le COVID).

Un lieu d’hébergement solidaire ferme pour vendre du béton encore et encore…

Le Malaqueen c’est aussi un lieu hyper actif, ouvert sur le quartier avec :

  • Des Cabarets, scènes ouvertes, des expos, des soirées débats, des projections…
  • Des ateliers : couture, informatique, terre, poterie, céramique, arts plastiques, musique, photos, reliure, danse, tango, écriture, présence scénique…
  • De la solidarité : distribution alimentaire, cantine, cours de FLE et de langue des signes, une gratuiterie, un accès libre au Wifi…
  • Des salles de réunions et de répétitions ouvertes à tou.tes.

Il.lles rassemblent les troupes pour lutter et sauver ce lieu, vous pouvez les rejoindre dès aujourd’hui et passer les rencontrer au 70 rue Gallieni à Malakoff, les contacter pour connaitre leurs besoins par mail : malaqueen@riseup.net ou par télégram et aussi envoyer un courrier à la mairie de Malakoff pour crier contre cette injustice mairie@ville-malakoff.fr .

Chaque lieu qui ferme est un espace précieux d’action, de réflexion, d’expérimentation et de liberté pour tout un quartier qui disparait. C’est aussi laisser le captalisme voler des espaces de vie sécures aux plus précaires pour les renvoyer dans la rue.

Une soirée festive samedi prochain puis une marche en octobre pour préserver les terres de Saclay.

RDV le 2 septembre vers 11h devant le tribunal de Bobigny pour soutenir les opposants à la destructions des jardins ouvriers d’Aubervilliers.

Et les assos de terrain qui ont tenu bon tout l’été ont bien besoin de renfort, n’hésitez pas à les contacter pour relayer les millitants fatigués :

  • La brigade de solidarité populaire Auber/pantin pour des maraudes, cantines, ateliers de rue et plein d’autres trucs ! bspaubervillierspantin@protonmail.com
  • Solidarité Migrants Wilson pour des collectes, maraudes et cuisine : wilsonsolidaire@gmail.com
  • Entraides Citoyennes pour des collectes, du tri de vêtements, cuisine et maraudes (et parfois aussi ateliers savons !) inscriptions ICI

Avis aux écoles/centres de loisirs nous avons du tissus et des boites à oeufs en quantité !!

On vous quitte avec l’agenda :

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h puis maraude.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau et pas trop chaud uniquement (nous ne prenons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femme enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papetterie…

La rentrée arrive, n’hésitez pas à nous donner des cahiers, classeurs, crayons … en bon état pour aider les familles sans ressources à remplir les cartables des enfants !

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Et toujours la boite à livres ouverte 7/7j et 24/24h

A très vite !

C’est l’été, soyez solidaires !!

Les assos acceuillies au LEØ galèrent avec les vacances d’été, les bénévoles se font rares, des maraudes sont annulées ou se réduisent. Beaucoup de grosses associations de terrain et d’aide alimentaire ferment totalement durant les vacances, mais ici on résiste.

Les besoins humains sont nombreux : venez un jour, une heure, une semaine pour nous aider !!! Les missions sont variées et vous trouverez sans problème une place au sein d’une des équipes de militant.es.

Vous pouvez nous contacter sur leo@lamachine.org, ou vous inscrire sur le site d’entraides citoyennes ou encore contactez Solidarité migrants wilson sur FCB , instagram, ou par mail wilsonsolidaire@gmail.com .

Solidarité encore, nous avons reçu un lot de petites couvertures colorées, tricotées avec soin pour les colis bébés. Un immense merci à Clautricot pour son engagement régulier à nos côtés.

Sinon le quotidien se poursuit tout l’été :

Retrouvez les gratuiteries de Pantin (le dimanche entre 15 et 18h) et de Noisy (le samedi entre 11 et 13h). A donner : des pantalons, chaussures, vestes, tshirts, pulls, robes, jupes, chaussures, vaisselle, linge de maison , tissus, vêtements enfants et parfois des légumes !

Si le temps est beau, retrouvez-nous !

On continue les distributions alimentaires et pour ne rien gaspiller de nos récup’s on transforme les tomates en coulis, le basilic en pesto, les fruits en compotes et confitures. Les petits pots viennent agrémenter les colis chaque semaine. D’ailleurs si vous avez des bocaux à vis (propres) nous sommes prenneur.ses.

L’atelier d’auto-réparation et de construction affiche complet chaque semaine, n’hésitez pas à passer réparer vos objets le dimanche entre 15 et 20h !

Enfin, le LEØ est allé rendre visite à Igor et Joelle, qui nous ont accompagné durant plusieurs années. Il.les ont ouvert un lieu dans le Loiret, une association y est créée « le bureau 122 », le but est de réfléchir, partager, agir pour des changements écologiques profonds de notre société. Des évènements y sont régulièrement prévus, n’hésitez pas à aller les rencontrer !!! Bureau 122

On vous quitte avec l’agenda :

Lundi :

  • Maraude avec les BSP à partir de 15h

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h puis maraude.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau et pas trop chaud uniquement (nous ne prenons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femme enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papetterie…

La rentrée arrive, n’hésitez pas à nous donner des cahiers, classeurs, crayons … en bon état pour aider les familles sans ressources à remplir les cartables des enfants !

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Et toujours la boite à livres ouverte 7/7j et 24/24h

Mon stage au LEØ

Je m’appelle Metzo, un mineur isolé qui a été hebergé grâce à cette structure zerodéchet par le biais des Midis du Mie.

J’ai pour projet de rentrer en seconde professionelle en septembre dans le domaine du système numérique. Pour cela il me faut un stage de deux semaines pour valider mon incription. J’avais beau tenter des entreprises avec mon prof réferent sans succès, du coup, je me suis rappelé de cet hébergement de la part d’Amelie et Michel qui m’avaient donné un ordinateur portable. Après je me suis deplacé pour aller les voir en leur prouvant ma motivation avec mon CV et ma convention de stage car javais vu beaucoup d’ordinateurs, des ecrans, des unités centrales et beaucoup de trucs électroniques. Comme ils ont toujours été au service des gens, ils ont signé ma convention et l’ont temponné direct ; mais à vrai dire je doutais d’avoir durant ce stage beaucoup d’experience.

Aujourd’hui j’ai pu comprendre que l’apparence est souvent trompeuse, car avec Michel jai appris des choses sur l’électronique et le numerique que je n’aurai jamais pu comprendre dans une grande entreprise du systeme numerique parce que je n’aurais jamais eu l’audace de poser certaines questions banales.

Grace à ce stage j’ai pu connaitre l’importance et le fonctionnement d’un multimètre mais aussi la difference entre un courant continu et courant alternatif. Jai pu aussi ouvrir un PC et une unité centrale entièrement sans forcer ni casser ou abimer une piece, avec la découverte de nouveaux tournevis.

J’ai pu connaitre le role de certains éléments informatiques comme la carte mère, le processeur et la carte graphique…etc.

Ensuite jai pu decouvrire des nouveaux systèmes d’exploitation differents de window comme LINUX ou GNU/LINUX.

J’ai appris avec lui comment augmenter le voltage (l’eclairage par exemple) et l’autonomie( la duree declairage) en faisant des branchements en serie ou en parallèle.

Je vous assure que je suis étonné qu’il connaisse tout l’historique de l’informatigue et des differents logiciels.

Par ailleur Amelie m’a appris comment rediger cet article du blog, j’ai fait les photos et je l’ai mis en ligne.

Pour en conclure je souhaiterai passer ici de temps en temps pendant les vacances pour acquérir plus d’experience avant la rentrée de septembre car j’aime bien passer du temps ici.

Des nouvelles colorées

Actualité chargée ces dernières semaines !

Déjà le petit dernier du LEØ est né le week end dernier après une attente interminable ! De longues heures de soutien à l’hopital et le nounoutage de la grande soeur ont permis à la maman d’acceuillir son bébé dans de très bonnes conditions. Bienvenue à toi, Raymon !

Puis les rangements et organistations pratiques se poursuivent : une zone de valorisation textile à été créée, avec tri par matières et table de démantellement.

Cet élan de rangement a permis de créer de nouveaux objets avec les matières disponibles, ici des panières en crochet et fil de t-shirts.

Puis, observant la quantité de matières blanches pas très funs et de « dechets végétaux » on s’est mis à la teinture. Sur le rocket stove alimenté en cagettes, les restes de fraises ou de mûres non « confiturables », les épinards fanés et le curcuma rabougri sont devenus de précieux colorants.

Morçandage du tissus au gros sel à raison de 10% du poids du tissus sec, cuisson 1h. Puis trempage 1h encore dans les végétaux bouillants. Repos jusqu’a refroidissement puis rinçage et séchage.

Des confitures/coulis/compotes réalisés quasi tous les jours avec la récup bio et distribués aux familles précarisées.

La gratuiterie des femmes a été totalement revue, elle a desormais plus de rayonnages !

Le four à pain d’Adrien, arrivé il y a quelques semaines déjà carbure les vendredis pour des fournées engagées et solidaires ! Un atelier farine de pain est en cours d’installation, on en parle bientôt !

Les gratuiteries seront un peu chamboulées la semaine prochaine, pour ne pas être assimilés à « l’event » organisé par nos proches voisins, nous avons choisi de fermer nos portes le dimanche 29.

Nous serons par contre présents à la fête de quartier oragnisée par la Cyclofficine le samedi 28 entre 14 et 18h, RDV à Pantin passage forceval pour un grand moment festif, solidaire et populaire !

Et toujours, l’agenda :

Lundi :

  • Maraude avec les BSP à partir de 15h

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h inscriptions sur leur page fb.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau uniquement (nous ne prenons pas les dons sur place).
  • Gratuiterie ambulante le 28 mai entre 14 et 18h passage forceval à Pantin pour la fête de quartier solidaire et populaire !

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau ( sauf le 29 mai)

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femme enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papetterie…

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Et toujours la boite à livres ouverte 7/7j et 24/24h

On vous laisse avec un beau specimen de lasiommata petropolinata pris en photo à la friche de noisy, actuellement luxuriante !

Pas si silencieux…

On s’est tu devant l’absurdité du monde.

Si on avait parlé du racisme érigé comme valeur universelle par les meRdias ces derniers temps, si on avait parlé de la violence de la différence entre l’accueil réservé aux « Vrais réfugiés Ukrainiens » comparée au mépris et à la haine réservés à tous les autres « étrangers », si on avait parlé de la nausée provoquée par tous les camions de couches et les duvets jetables qui leur sont reservés alors que les autres, pas assez blancs, crèvent lentement devant nous, si on avait parlé de toutes les petites perversions quotidiennes du système qui produisent de grandes souffrances pour les personnes les plus précarisées, si on avait parlé de la nature qui s’éteint sous nos yeux, si on avait parlé du béton qui dévore le monde, si on avait parlé…

Si on avait parlé de tout ca, on aurait sans doute perdu l’espoir. Mais nous n’avons pas laissé le vacarme nous faire douter et nous embrouiller l’esprit par sa noirceur abyssale.

Car dans tout ce merdier, on ressent la chaleur du sourire des militants qui passent ici préparer leurs banderoles, on a la fièreté de voir la yourte de la Brigade de solidarité Auber/pantin prendre forme sous nos yeux avec du matos 100% récup et qui servira d’abri pour les ateliers de rue, on est ému devant l’oiseau/marionnette/manifestant des zadartistes, on accueille avec une saveur intense le sourire d’un voisin qui nous donne des gâteaux et des sardines à redistribuer, on rit encore et toujours avec les bébées du LEØ qui grandissent à nos côtés, on s’impatiente d’attendre le petit dernier arriver…

Alors on a serré les dents, levé nos poings et rassemblé toute notre humanité pour continuer. La fuite n’est pas une option, la haine ne vaincra pas. La bataille se gagnera jour de lutte après jour de lutte, ensemble.

On se retrouve :

Lundi :

  • Maraude avec les BSP à partir de 15h

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h inscriptions sur leur page fb.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau uniquement (nous ne prenons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-réparation et de construction, plus d’infos michel@lamachine.org.
  • 15/18h Collecte solidaire
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau.

Désormais nous collectons les vêtements et chaussures homme, femmes enfant. La vaisselle, les bibelots, les livres, le linge de maison, la papetterie…

Le tout PROPRE et en BON ETAT (sans trou ni tache)

  • Pour les colis solidaires nous manquons de vêtements 2/3/4 ans, poussettes naissances, lait 1,2,3, petits pots, liniment, couches….
  • Pour les maraudes les duvets et toiles de tentes sont des indispensables.

Les dons et les partages affluent en ce moment :

Les Hôtels Solidaires sont passés il y a quelques semaines pour une belle livraison de viennoiseries, laits pour le corps , savons, chaussons et plein de chaussures et joggins rouges !

Les livreurs, attentifs à nos actions on fait une collecte de vêtements enfants et sont revenus peu après avec leur butin accompagné de minis gels hydroalcooliques !

On a été très touchés, Merci !

Puis une grosse livraison de Oh my cream, deux palettes d’échantillons et de grands produits « testeurs ». Du bio, haut de gamme, le top pour les femmes que nous accompagnons. Merci pour elles !

On en fait aussi profiter les assos et foyers amis.

Avis aux couturier.es et bricoleuses on a de la matière textile +++. Petits gabaris. Hésitez pas à nous faire signe, on donne.

HELP !

On cherche des personnes en mesure de compléter l’équipe pour les cours de francais.

Pas mal de chantiers et de rangement en interne, des récups/livraisons vélo, du démantelement et même la fabrication de farine de pain… Bref, si vous avez du temps et envie de participer envoyez-nous un mail à leo@lamachine.org.

A très bientôt !

Des news en image !

Retour sur les 15 jours d’ateliers à destination des femmes :

Beaucoup de rires, des rencontres, des nouvelles amitiés, des temps d’échanges multilingues, des sourires, des histoires, de la détente, bref que du bon !

On a commencé par un atelier broderie sur banderolle autour du thème « le droit des femmes » animé par Julie. Des tissus et du fil 100% récup, bien sûr. Chacune a inscrit son inspiration du moment, quelques mots, un dessin, un symbole :

Un atelier cuisine, avec Solidarité Migrants Wilson : préparation de plusieurs centaines de repas distribués ensuite dans les campements alentours. On a même embarqué dans la marmite quelques mineurs isolés hébergés chez nous pour un apprentissage culinaire très joyeux :

Un atelier modelage plein d’émotions proposé par Stéphane : on a d’abord jeté la terre et tous nos problèmes avec : la tristesse, la colère, le 115, les papiers…

Puis on l’a touchée, pétrie, caressée, on a ressenti sa chaleur, son poids… alors des histoires sont nées : celle d’un petit bébé très sage dans son couffin, d’un boulanger avec ses baguettes, d’une jardinière et son arrosoir plantant des fleurs ou encore celle d’une vacancière, relax dans son jaccuzi. A la fin les « oeuvres éphémères » ont été plongées dans l’eau pour que d’autres histoires s’écrivent.

Un atelier tricot avec « Rêvons la culture » de Noisy. Certaines étaient novices, d’autres avaient déjà participé aux ateliers de l’an dernier. Pas simple au début mais toutes ont réussi à enchaîner les mailles, elles sont reparties avec pelotes et aiguilles pour poursuivre à la maison.

Un atelier couture avec Stéphanie, initiation à la machine à coudre pour certaines et pour d’autres couture en autonomie car elles sont déjà pros ! De jolies lingettes ont été réalisées et seront glissées dans les futurs colis !

Un temps de soins/maquillage suivi d’une séance photos par Claire et Katia a conclu les 15 jours. Les participantes sont reparties ravies et radieuses.

Et tous les ateliers que nous n’avons pas immortalisés car notre appareil n’aurait pas été le bienvenu : les temps de soins et de massages ou encore de discussions par Rose, Zelie, Celia et Fardati.

On remercie chaleureusement toutes les millitantes qui ont donné leur temps pour que tout cela soit possible.

Enfin chaque participante est repartie avec des cadeaux, on remercie ausside tout coeur nos partenaires pour leurs dons : les Hôtels solidaires, Oh my cream, Règles élémentaires, la Casa, Soie rouge.

On prépare déjà la suite avec plein de projets toujours destinés aux femmes. Et notament un atelier couture avec Soie rouge.

Sinon, la vie se poursuit et voilà l’agenda à venir :

Lundi :

  • Maraude avec les BSP à partir de 15h

Mercredi :

  • Tri et distribution alimentaire par Résistance Solidaire et Solidarité migrants Wilson entre 12 et 16h inscriptions sur leur page fcb.

Samedi :

  • Tri et distribution alimentaire par Entraides Citoyennes si vous voulez participer c’est ICI
  • Gratuiterie Ambulante au 1 rue Bouquet à Noisy-le-sec entre 11 et 13h, si il fait beau uniqument (nous ne pronnons pas les dons sur place).

Dimanche

  • 15/20h atelier d’auto-rép, plus d’infos michel@lamachine.org.
  • 15/18h Collecte solidaire .
  • 15/18h Gratuiterie à Pantin, si il fait beau.
gratuiterie en préparation !

Et pour les collectes solidaires :

Le stock de poussettes en bon état est plus que bas, surtout pour les poussettes naissances. La poussette c’est vraiment vital pour les mamans qu’on accompagne, elle sert pour le bébé mais aussi pour transporter la nourriture, les couches, voire même faire les déménagements ! Si jamais vous avez envie de venir le dimanche tenter d’en réparer on en a plein hors service et n’avons pas le temps de le faire, n’hésitez pas !

Attention, nous ne prenons que les articles en très bon état, nous ne pouvons ni laver ni réparer. 

*Portes BB, écharpes, poussettes, lits parapluie… 

*Doudous et petits jouets simples, sans piles : dînettes, cubes…

*Produits d’hygiène : liniment, cotons/carrés, savons, serum phy…

*Lait maternisé et petits pots (sans viande de préférence)

*Biberons et tétines en très bon état

*Turbulettes ++++++ et petites couvertures

*Vêtements enfants, triés par âge.

*Chaussures enfants

*Vêtements et chaussures femme, priorité grande tailles.

*Sacs à dos/cartables enfants et ados

*Matériel scolaire

*Vaisselle, casseroles…

*Linge de maison : draps, serviettes de toilette, nappes…

Pour la vie du lieu et les activités, nous collectons :

*Matériel informatique et téléphonie, même en panne.

*Vélos et pièces de vélos

*Grands tissus, laine et petite mercerie

*Restes de chantiers : visserie et petits outils de bricolage

N’oubliez pas notre boite à livres à Pantin qui est ouverte 24/24 et remplie régulièrement par nos soins.

A très bientot !

Gratuiteries !

Carton plein dimanche dernier, vous avez été très nombreux.ses à venir dénicher des perles pour vos gardes robes/pantalons 😉 .

Du coup on remet ça :

  • Tous les Samedis à Noisy le sec au 1 rue Bouquet entre 11 et 13h, pour l’instant sans prendre les dons.

ET

  • Dimanche 6 mars à Pantin entre 15 et 18h

Uniquement par beau temps !

La programmation de la semaine change un peu. Nous sommes désormais fermés le jeudi soir !

Pour le reste, collectes et planning vous pouvez vous référer au dernier article !

Et pendant ce temps…