Le LEØ en danger ! RDV le 20 Mai

Nous, membres du LEØ, Laboratoire Ecologique Zéro déchet, occupons depuis plus de deux ans un bâtiment industriel laissé à l’abandon au 20 avenue Edouard Vaillant à Pantin. L’EPFIDF (Etablissement public Foncier d’Île de France), propriétaire des lieux, nous a intenté un procès l’année dernière. Un jugement inédit en notre faveur en a découlé, nous donnant la jouissance du bâtiment durant 3 ans et demi.L’EPFIDF a choisi de faire appel de cette décision et nous devons retourner au tribunal le 20 mai pour défendre notre projet.


Cela fait presque 5 ans que nous sollicitons élu.es et collectivités afin d’avoir un lieu pour exercer notre activité. Faute de réponses concrètes nous avons choisi de réquisitionner des bâtiments vides pour pouvoir mettre en œuvre notre projet écologique et solidaire.


Nous avons choisi délibérément de quitter le confort de notre ancienne vie tant l’urgence d’agir nous est apparu évidente. Nous avons en pleine conscience pris des risques humains, judiciaires et financiers pour défendre le vivant dans son ensemble, notre engagement est total.


Cependant nos activités sont telles, qu’à ce jour nous ne pouvons plus nous permettre de les poursuivre sans soutien actif de la part des collectivités, et surtout dans des lieux précaires. Nous stockons l’équivalent de dizaines milliers d’euros de matériel de première nécessité, nos activités quotidiennes nous demandent toute notre énergie et ne nous permettent plus d’affronter la brutalité et le stress liés à l’ouverture et à l’installation d’un nouveau squat.

Pour résumer, sans solution, le LEØ fermera.


Nos actions sont multiples, inclusives, réfléchies, documentées, elles s’ancrent dans le territoire en grande difficulté qu’est la Seine-st-Denis, elles sont accessibles gratuitement ou à prix libre pour toutes et tous.


Aujourd’hui, le LEØ propose :


• un atelier d’auto-réparation et de construction ainsi qu’une matériau-
thèque gratuite
• un atelier couture Ødéchet
• une cantine végétale à prix libre
• des actions de compostages expérimentales
• des actions de renaturation dans deux friches
• une Gratuiterie = ressourcerie gratuite
• des dons de colis alimentaires et vestimentaires, des dons
d’électroménager, meubles, vaisselle… pour des familles démunies (env
70-100 colis/mois)
• de l’hébergement d’urgence et de l’accompagnement individuel pour les
femmes et mineurs isolés
• une plateforme logistique de dons de produits d’hygiène qui nous sont
confiés par Action contre la faim pour être redistribués aux petites
associations du 93.

• une étude ethno-photographique réalisée par un sociologue depuis 3 ans
avec la sortie d’un livre en Juin 2020.
• un lieu de vie ouvert sur le quartier avec des projections, spectacles,
débats, conférences, stockages, ateliers, réunions….

Mais aussi via des associations partenaires et des professionnel.les engagé.es à nos côtés :


• des cours de français pour les femmes
• des ateliers parentalité
• ateliers et groupes de paroles pour les femmes/mères
• des ateliers boxe en non mixité
• des ateliers d’auto-défense féministes
• des distributions alimentaires
• des ateliers low-tech
• une Amap et sa coopérative d’achats de produits secs
• des ateliers crochet Ødéchet
• des ateliers sérigraphie
• des ateliers soudure

Tout cela entre pleinement dans ce que défendent et revendiquent les collectivités : des actions écologiques accessibles à toutes et tous, une réduction conséquente des déchets et une sensibilisation du public, des ateliers et espaces de rencontre de quartier inclusifs avec une très grande mixité sociale, une solidarité de terrain efficace et qui ne coûte rien aux institutions.

Aujourd’hui notre association a créé un solide réseau de partenaires et agit avec eux pour la préservation de la biodiversité, la renaturation et la désartificialisation des sols, le recyclage, la réparation, le réemploi, la réduction des déchets. Un réseau également d’associations solidaires, de professionnel.les du médico- social, d’ONG, de chercheur.euses qui travaillent au quotidien avec nous.
Des dizaines d’acteurs institutionnels nous reconnaissent comme partenaires de confiance et bienveillants et nous sollicitent pour venir en aide aux personnes vulnérables.

Nous pensons que notre association a toute sa place en Seine-Saint-Denis et encore plus en cette période très difficile. Notre connaissance du terrain, des associations, notre connexion aux besoins réels de la population et notre réseau sont une vraie valeur ajoutée pour le territoire qui nous accueillera.

Cependant, nous sommes inquiet/es :

Le nouveau jugement risque d’être seulement motivé par la volonté de réprimer les personnes qui occupent et valorisent des bâtiments inoccupés, alors que leurs propriétaires se contentent d’enfermer du vide pour les besoins de la spéculation immobilière.

À ce jour le LEØ n’a aucune solution de repli. Nous ne pouvons pas déménager dans un endroit précaire tout en maintenant nos activités.

Mais nous allons nous battre !

Pour nos ancien•es et futur•es bénéficiaires, pour nos bénévoles, pour nos ami•es, pour les bébées nées au LEØ et leurs mamans, pour les perdu/es, pour les rêveur•ses, pour celles et ceux qui luttent et toutes les personnes aspirant à la solidarité.

Nous avons donc besoin d’un écho médiatique pour que notre combat soit visible et entendu, et d’un soutien politique pour que nos actions soient pérennisées. Nous avons besoin de contacts chez les aménageurs/bailleurs, des propriétaires de friches ou de bâtiments publics ou privés qui pourraient être conventionnés, et pourquoi pas d’un contact bienveillant à l’EPFIDF pour qu’enfin ces derniers répondent à nos demandes de négociations.

Nous avons aussi besoin de vous le jeudi 20 mai pour nous soutenir, nous vous en dirons plus très vite. En attendant vous pouvez caler un RTT, préparer vos plus belles banderoles, répéter ou inventer des chants, des jeux ou tout autre joyeusetés flamboyantes, pacifistes et bienveillantes !

« Tout ce qui n’aura pas été défendu sera détruit »

Le LEØ

Vidéo de présentation du LE0, réalisée par Totoro, un grand merci à lui !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.