Un monde à défendre : l’histoire du jour de la DSXL.

Alors qu’ils avaient prévu une série de soirées acousmatique  organisée par Denis Dufour, du conservatoire à rayonnement régional de Paris, (élève de Pierre Schaeffer en son temps, qui a depuis 60 ans poursuivit ses travaux sur l’acousmatique et notamment créé « l’acousmonium MOTUS ». L’acousmatique, c’est la diffusion d’une œuvre sur orchestre de haut-parleurs, placés dans l’espace pour proposer une interprétation de plan, de couleur et de grains, un machin à la fois hyper pointu et magique !) la mairie de Romainville a décidé d’interdire  la poursuite de leurs activités avec le public.

La DSXL est un collectif constitué depuis plusieurs années avec en son sein une majorité d’artistes mais aussi de futurs médecins, herboristes et autres talents variés. Lors de leur installation cet hiver à Romainville ils ont décidé, en plus de leurs évènements culturels, d’ouvrir le lieu qu’ils occupent sur le quartier et de proposer une gratuiterie, un atelier d’autoréparation, des initiations, une petite cantine, un salon de coiffure, …. le tout gratuitement et accessible à tous. Un vrai lieu de vie s’était ouvert dans ce quartier pour le moins délaissé et le public était au rdv !

 

Visiblement cette installation n’est pas du gout de tous car la mairie n’a pas tardé à interdire l’accueil du public dans leurs locaux et aujourd’hui c’est dans le froid de leur cour qu’il ont tenus à recevoir les habitants du quartier venus en nombre pour les soutenir.

On peut alors s’interroger sur l’engagement du parti majoritaire de la mairie : « la gauche citoyenne » dont voici quelques extraits des principes que vous pouvez aisément retrouver sur la page suivante : LIEN

  • « Constatant que les attentes des citoyens ne sont que très rarement prises en compte par un monde politique trop tourné sur lui-même, notre choix visa à rassembler toutes les personnes qui œuvrent pour une société démocratique, solidaire et laïque. Toutes celles et ceux qui recherchent à « vivre Ensemble », qui attachent d’avantage d’importance au progrès social et économique qu’à la rentabilité et aux chiffres, sont les bienvenus au Mouvement de la Gauche Citoyenne.
  • Face au libéralisme, aux inégalités, au communautarisme et au repli sur soi nous opposons la politique du « vivre Ensemble » qui s’organise autour des valeurs fondamentales que porte la chose publique : Liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité, démocratie active.
  • De la solidarité, valeur fondamentale de la vie en société, associant l’éducation, la santé, le handicap ainsi que la culture, en les soustrayant au mercantilisme.
  • Promouvoir la solidarité et l’égalité afin de bénéficier de biens communs indispensables à la vie tels que l’eau, l’air, l’énergie qui doivent être désindexés de la loi du marché et ainsi concourir à la préservation environnementale de la planète pour les générations futures.« 

Bravo c’est super ! mais finalement c’est exactement ce que font les copains ? Les initiatives existent, elles fonctionnent et ne sont non seulement pas soutenues mais interdites :/ .

Je n’argumenterai pas durant des heures sur l’aspect écologique de l’occupation d’un lieu déjà existant, ni du paradoxe incroyable car juste en face de la DSXL se trouve le fameux Paddock , lieu soutenu par les institutions (les mêmes qui prônent l’écologie et le lien social) qui a demandé des tonnes de sable et autres matières premières, artificialisé  un espace gigantesque pour quoi ? Une étendue ultra  bétonnée , avec écran géant qui vend des produits importés soit disant bon marché. Au final un lieu fantomatique, gardienné, stérile et vide de sens  (pour preuve les photos prises ce jour aux alentours de 16h, un samedi jour de soldes ).

En cette période trouble ou la colère gronde, ou chacun peine à trouver du sens et sa place dans le monde, les lieux de vie tels que nous les proposons sont une respiration, ils sont déjà nombreux et très variés mais il faut non seulement les soutenir mais aussi en créer d’autres, dans chaque ville, chaque quartier, pour que chacun puisse trouver un lieu pour exister et s’épanouir librement.

De quel monde rêvons nous ?

Si nos actions sont politiques, nous sommes viscéralement a-partisans et le resterons, mais nous interrogeons fortement en ces périodes électorales où l’écologie et le lien social sont indécemment  étalés dans chaque discours et chaque programme. Nous refusons qu’ils soient vidés de leur sens. Les choix, les actes posés par les instituions sont lourds, ils pèsent sur notre quotidien et les irresponsables politiques devront un jour répondre de leur immobilisme face à la crise écologique et sociale que nous vivons actuellement.

Nous avons bien conscience qu’en publiant cet article nous ne nous mettons pas en bonne position pour le renouvellement de nos subventions car Corine Valls est également membre d’est ensemble, mais nous ne serons pas hypocrites et assumons nos positions.  Si vous voulez réellement de l’écologie , de la solidarité, de l’égalité, des initiatives originales et citoyennes ? C’est ce que nous faisons ! Et nous répondrons présents car nous le faisons déjà chaque jour, chez nous, mais nous soutiendrons aussi les lieux qui partagent nos convictions et nous  continuerons à lutter sans fin pour ces valeurs.

Un avis sur « Un monde à défendre : l’histoire du jour de la DSXL. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.